Aqualter Construction existe depuis 1970. Premier constructeur français du secteur de l’eau indépendant des majors, nous avons réalisé près de 900 usines de traitement d’eau.

Depuis l’origine, un principe fort guide la conception et l’exécution de nos offres : la recherche de la performance durable des procédés, tant pour l’exploitant que pour l’environnement des ouvrages.

La maîtrise des différents procédés de traitement

Aqualter possède de très nombreuses références, et est capable de proposer des solutions adaptées à la problématique de ses clients publics ou industriels, tant pour le traitement de l’eau potable que pour celui des eaux usées : membranes, boues activées, traitement des micropolluants…

La mise en œuvre de procédés économes en énergie

Aqualter détient plusieurs brevets, notamment dans le domaine de la gestion des boues de station d’épuration.

Le système Tersolair consiste en un séchage des boues à l’aide de l’énergie solaire, relayée en hiver par une pompe à chaleur alimentée par l’énergie puisée dans l’eau traitée par la station. Il permet d’économiser le transport de ¾ du volume initial des boues tout en consommant très peu d’électricité.

A Chartres, Aqualter construit la plus grande station de France équipée de serres solaires de séchage de boues.

La nouvelle station d'épuration de Chartres métropole

Un souci constant du « zéro nuisances »

Ce souci concerne les nuisances olfactives, avec des systèmes de désodorisation très poussés. Ou les nuisances auditives, avec une insonorisation des équipements les plus bruyants. Et Aqualter est le seul constructeur à associer systématiquement un architecte à la conception des usines de taille moyenne ou petite.

Le choix de la qualité durable dans la mise en œuvre des équipements et le choix des partenaires

La garantie demandée sur les équipements par les collectivités dépasse rarement 2 ans. Aqualter ne travaille qu’avec des fournisseurs testés depuis longtemps et permettant de faire durer les ouvrages bien au-delà de la limite contractuelle.
Cela vaut également pour ce qui concerne le génie civil, afin de maîtriser le vieillissement des bétons et les problèmes d’étanchéité pendant toute la durée de vie d’un ouvrage, qui est en moyenne de 30 ans.
La présence de la Caisse des dépôts en tant qu’actionnaire majoritaire est enfin la garantie de la solidité de l’entreprise elle-même.

Consultez nos références

Dernières actualités